Infos pour les soignants

Dimanche 3 juillet 2011 7 03 /07 /Juil /2011 06:03

Il existe 2 types de diabètes :

 

1. Diabète insulinodépendant (ou maigre ou jeune) (DID)

- Il concerne environ 20% des diabétiques et touche les personnes jeunes. La symptomatologie est une association de polyurie, de polydipsie, de polyphagie, et d'amaigrissement. La sécrétion d'insuline est insuffisante, ce qui nécessite des injections, un régime adapté, une ration alimentaire répartie en 4 ou 5 repas et une surveillance régulière des glycémies.

 

2. Diabète non insulinodépendant (ou gras ou de la 50aine) 

Il est lié à la sédentarité et à l'excès de nourriture. Le pancréas sécrète de l'insuline mais les récepteurs cellulaires sont moins nombreux à fonctionner. Sa découverte est souvent fortuite, au cours d'un bilan sanguin ou lors de la découverte d'une affetion liée à ses complications. Un régime adapté et un traitement per os (par voie orale) suffisent à équilibrer ce diabète.

  85b440qe  

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 4 commentaires
Jeudi 23 juin 2011 4 23 /06 /Juin /2011 06:01

Située à la base du cou, elle agit sur

- la croissance,

- le système nerveux, 

- le système cardiaque,

- le système musculaire,

- le système digestif,

- le système génital,

- le métabolisme.

 

Elle capture et concentre 25% de l'iode du corps qui provient de la nourriture et de l'eau. En cas de radioactivité ambiante, on surcharge en iode sain la thyroïde, et de ce fait, elle ne fixera pas l'iode radioactif.

 

Le cancer de la thyroïde est fréquent. Son évolution est lente et de bon diagnostic. Certains imputent l'augmentation de sa fréquence à l'incidence nucléaire de Tchernobyl.

 

La thyroïde peut être le siège de nodules, avec une hyperactivité thyroïdienne (hyperthyroïdie) entraînant des exophtalamies, une accélération métabolique, des tachycardies, un amaigrissement. L'hypothyroïdie peut être congénitale et provoque chez les enfants un retard mental et un retard de croissance. On peut limiter les conséquences de cette maladie par un dépistage dés la naissance. 

 

Si la sécrétion hormonale est insuffisante, on parle d'hypothyroïdie et les signes sont à l'opposé de ceux de l'hyperthyroïdie; c'est à dire, augmentation de la prise de poids, apathie, ralentissement du métabolisme.

 

    185e26c9

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 1 commentaires
Vendredi 17 juin 2011 5 17 /06 /Juin /2011 06:05

* La moelle épinière

C'est un long cordon de 50 cm. Elle est logée dans la colonne vertébrale à l'intérieur du canal rachidien qui prolonge l'encéphale. Elle est protégée, comme l'encéphale, par les méninges. Elle a un rôle de relais et de conduction des influx nerveux entre les nerfs et l'encéphale.

  b7u4k4kf

* Les nerfs rachidiens

de la moelle épinière partent 31 paires de nerfs rachidiens. Ces nerfs transmettent des informations sensitives (provenant des organes et des sens) et motrices (provenant de l'encéphale et de la moelle épinière) entre les organes périphériques et le système nerveux. Les nerfs sont des organes excitables et conducteurs qui prennent l'aspect de très fins filaments. Ils sont constitués par un millier de fibres nerveuses qui sont les xones des neurones.

  b7u4k4kf

* Les ganglions nerveux

Ils sont disposés en 2 chaînesde part et d'autre de la colonne vertébrale, sur la racine postérieure du nerf rachidien. Selon leur nature, ils ont un rôle nourricier ou participent à la transmission de l'influx nerveux. 

  b7u4k4kf

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 1 commentaires
Jeudi 2 juin 2011 4 02 /06 /Juin /2011 06:58

Il est indispensable d'analyser la situation. Le soignant doit savoir différencier les dires de la personnes en fin de vie, des plaintes d'autres malades parlant de la mort, voire même la réclamant.

 

Savoir distinguer :

- La personne entre en maison de retraite et sait qu'elle n'en sortira pas

- Le patient déprimé qui, après avoir été écouté ne souhaite plus mourir 

- La personne malade qui espère la mort pour soulager sa douleur, mais après que les antalgiques aient agit le malade n'exprime plus cette demande de mourir car il est soulagé. 

http://nsm05.casimages.com/img/2011/05/27//1105270919351007848226984.jpg 

 

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 2 commentaires
Dimanche 29 mai 2011 7 29 /05 /Mai /2011 06:19

C'est un moment de détachement et de souffrance, pour celui qui part et pour ceux qui restent. La mort est un grand moment d'activité psychique et de grande demande relationnelle. C'est le moment des dernières paroles et des derniers échanges, le moment des dernières pensées sur soi et sur la vie. Tout prend d'autant plus d'importance que l'univers se rétrécit.  Les mots qui restent possibles, les regards, la sensation d'une peau sur sa peau : tout devient vie, le sentiment d'appartenir à la communauté des hommes. C'est le moment de dire ce qu'on n'a jamais pu dire jusqu'alors, c'est le moment d'intenses relations humaines. Le mourant vit sa dernière expérience. 

 

L'aide-soignant dans tout ça....

Face à cette situation, c'est toute une équipe qui met en place un projet d'accompagnement. L'AS doit exprimer ses difficultés dans cette prise en charge. Il doit être à l'écoute de la personne en fin de vie. Que peut-on répondre à quelqu'un qui demande "je vais mourir ?". Bien sûr, il s'agit d'une affirmation, mais c'est aussi une question en attente d'une réponse. Question indirecte ? : Le mourant attend une parole de réconfort ? 

- La difficulté c'est d'entendre ces affirmations et de ne pouvoir y répondre.

- Répondre n'est pas seulement dans le dialogue mais dans l'écoute, dans le fait d'être présent.

Que peut-on répondre au mourant qui sait ?  

 http://nsm05.casimages.com/img/2011/05/27//1105270919401007848226985.jpg

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 mai 2011 4 26 /05 /Mai /2011 06:14

* Définition

La santé publique est à la collectivité ce que la médecine est à l'individu. Elle a pour but la santé des populations. Elle s'efforce donc de valoriser, maintenir ou restaurer le capital santé d'une société. 

 

Le terme de santé publique est utilisé pour évoquer aussi bien les problèmes de santé d'une population que l'état sanitaire d'une collectivité, les services d'hygiène du mlilieu ou les services sanitaires généraux, l'administration des services de santé. Par exemple, la mortalité liée aux accidents de la route.

 

* Objectifs 

♦ Assurer la sécurité des individu ou de la collectivité -prévention en milieu professionnel- 

♦ Protéger la liberté individuelle -cigarettes, médicaments,...- 

♦ Assurer le respect des principes d'égalité et de justice -en réduisant les catégories socioprofessionnelles- 

 

L'OMS définit les objectisd de la santé publique par les propositions suivantes :

♦ Ajouter de la vie aux années en assurant un bien-être  physique et psychique

♦ Ajouter des années à la vie, en luttant contre la mort prématurée, donc en allongeant l'espérance de vie

♦ Ajouter de la santé à la vie, en diminuant la morbidité et l'incapacité.

   http://nsm05.casimages.com/img/2011/05/25//1105251043511007848217074.jpg

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 1 commentaires
Samedi 7 mai 2011 6 07 /05 /Mai /2011 06:05

* Astigmatisme : Déformation de la cornée provoquant une déformation de la vue.

 

* Cataracte : Pathologie de la personne vieillissante (après 65 ans). Opacification du cristallin, la vision est floue et les images sont "doubles".

 

* Conjonctivite : Inflammation de la conjonctive, l'oeil est rouge et douloureux. Un collyre est nécessaire.

 

* Daltonisme : Impossibilité de différencier certaines couleurs

 

* Glaucome : Le glaucome peut être aigu, très douloureux : c'est une urgence, l'oeil est rouge et la personne souffre des céphalées. Le glaucome peut être chronique, évoluant vers une perte de champ visuel, il y a atteinte du nerf optique conduisant à la cécité.

 

* Hypermétropie : L'image se fixe en arrière de la rétine, ce qui a pour conséquence des difficultés à voir nettement de près. Cette anomalie existe temporairement chez tous les bébés.

 

* Myopie : Anomalie de la réfraction des milieux transparents de l'oeil dans laquelle l'image se forme avant la rétine, ce qui a pour conséquence une vision trouble des objets éloignés.

 

* Presbytie : Anomalie de la vision liée à une diminution de l'amplitude de l'accommodation. Elle est due au vieillissement ( à partir de 45 ans), se manifeste par l'inaptitude à distinguer nettement les objets rapprochés. La distance minimale de vision varie progressivement avec l'âge : elle est de 7 cm à 10 ans et d'environ 1m à l'âge de 60 ans.

79ddd242  

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 0 commentaires
Lundi 2 mai 2011 1 02 /05 /Mai /2011 06:48

* Bruxisme : Grincement des dents

 

* Cauchemars : Rêves avec conscience de leur irréalité.

 

* Cataplexie : Qui atteint le tonus musculaire et peut faire chuter la personne cataleptique.

 

* Clinophilie : Littéralement "qui aime son lit".

 

* Conversations nocturnes 

 

* Hypersomnie : Besoin de dormir + de 10h sur 24. Excès de sommeil. 

 

* Insomnie : Difficulté à s'endormir ou à dormir suffisament.

 

* Narcolepsie : Qui touche 1% de la population. Besoin incontrôlable de dormir. Ces excès de sommeil peuvent durer 2 à 30 minutes et surviennent à n'importe quel moment de la journée, ce qui peut avoir des conséquences lourdes lors de la conduite automobiles par exemple.

 

* Parasomnie ou énurésie : Emission d'urine nocturne chez un enfant pouvant contrôler ses mictions diurnes, d'origine psychologique et non organique. 

 

* Somnambulisme

 

* Somnolence : État intermédiaire entre la veille et le sommeil

 

* Syndrome d'apnée du sommeil : Touche 4 à 6% de la population. Ce syndrome se manifeste par des pauses respiratoires, environ 10 par heure de sommeil , ce qui entraîne des asphyxies, un sommeil perturbé, des ronflements, des troubles cardiaques, une irritabilité et des troubles de la concentration.

 

* Terreurs nocturnes : Cauchemars qu'on ignore être irréels, et qui provoquent par conséquent, des peurs incontrôlables.

 

 http://nsm05.casimages.com/img/2011/04/25//1104251027491007848055317.jpg

 

Certains médicaments modifient le sommeil.Pour favoriser l'endomissement il faut parfois avoir recours à des "rites" comme se coucher tous les soirs à la même heure, disposer d'une chambré aérée et non surchauffée etc...

uskyw48f  

Par Neopet - Publié dans : Infos pour les soignants - Communauté : Médecine
Allez quoi....Laisse un p'tit com ! - Voir les 1 commentaires

Présentation

.

 

 

Nombre de promeneurs sur ce blog : 11

 gif-anime-chien-7

 

Nombre de connectés sur overblog : 24239

Beauté animale

  • 403905 45175
  • b animale 1349947484 n
  • dodo titi fb
  • chouettes650 n
  • bons-parents-2 dpw
  • 560997 4839280

.

 

 

Un clic pour les animaux

ici 

 

.

 

 

Profil

  • Neopet
  • Toujours un mot pour rire; le rire c'est la meilleure des thérapies.

.

 

 

Recherche

.

 

 

.

 

 

 

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés